18 juin 2024
© 2022 Par. Pics.

Scream : retour gagnant de la franchise ?

0 0
Read Time:4 Minute, 26 Second

11 ans après la fin de la franchise, la saga Scream est revenue sur les écrans avec un nouvel opus très attendu au tournant par les fans. Mais sans Wes Craven, décédé en 2015. Ghostface est de retour à Woodsboro et il est bien décidé à en découdre avec une nouvelle génération d’étudiants. Sauf que Dewey, lui, réside encore dans cette petite bourgade…

Wes Craven, grand maître de l’horreur et réalisateur des Griffes de la nuit, a, au milieu des années 90, dépoussiéré le genre du slasher, sous-genre de l’horreur en réalisant Scream. On y suivait Sidney Prescott, jeune lycéenne dont la mère a, a priori, été tuée un an auparavant par un fou nommée Cotton Weary. Rapidement, ses amis et elle deviennent les cibles d’un tueur masqué particulièrement retors, Ghostface.

Note : 7/10

Le slasher et sa mécanique bien huilée

Un bon slasher repose avant tout sur un tueur masqué qui commet ses meurtres de manière assez méthodique et sanglante, le tout avec une arme blanche. La mécanique du slasher impose que ledit tueur s’en prenne à un groupe d’innocents (souvent jeunes) et les pourchasse sans relâche.

Scream, qui est l’un des slashers les plus connus et reconnus dans le domaine cinématographique, a rencontré un joli succès mondial, jusqu’à devenir totalement culte. Une suite a rapidement été mise en chantier. Scream 2 était très drôle et bien mené. Puis, la franchise a été poursuivie avec un troisième opus plutôt réussi et, en 2011, un quatrième opus nettement plus décevant. On sentait un sérieux essoufflement et la saga commençait à tourner en rond. En 2015, Wes Craven est décédé et Kevin Williamson, scénariste de la saga, n’avait plus guère envie de poursuivre cette dernière.

Et c’est vrai que plus de 10 ans après la fin de la saga, il semblait compliqué de relancer efficacement sereinement un nouvel opus. Le monde a changé, les acteurs ont de belles carrières en parallèle et un slasher se doit d’avoir un scénario crédible, rythmé et mystérieux pour fonctionner. En outre, la saga Scream est une oeuvre culte qui n’aurait pas pu être reprise par n’importe quel réalisateur ou scénariste lambda. Autant dire que la partie était loin d’être gagnée, qui plus est depuis le décès de feu Wes Craven. Et ce, malgré l’énorme talent d’écriture de Kevin Williamson, scénariste des précédents opus et producteur exécutif sur ce cinquième opus.

© 2022 Par. Pics.

Mais c’était sans compter les fans, la distribution habituelle motivée pour recommencer et Kevin Williamson prêt à « encadrer » une nouvelle équipe. Un duo de réalisateurs (Matt Bettinelli-Olpin & Tyler Gillett), déjà à l’origine du génial Wedding Nightmare, a donc repris les rênes pour ce nouvel opus, sobrement appelé Scream (2022).

Bande-annonce

© 2022 Par. Pics.

Scream (2022) reprend plus ou moins les codes qui ont fonctionné avec les précédents opus et qui ont fait tout le sel de la saga depuis 25 ans…

Ghostface traque la nouvelle génération

Sam apprend que sa jeune soeur, Tara, a été victime d’une tentative de meurtre par un tueur en série masqué dans la petite ville de Woodsboro. Or, Woodsboro a déjà été la scène de plusieurs meurtres par le passé. Sam décidé de venir avec son petit ami pour aider sa soeur à trouver l’identité du tueur. Bien vite, les jeunes héros se rendent compte que leur seul espoir réside en la personne de Dewey, ancien flic ayant été blessé à multiples reprises par Ghostface.

Le film joue bien évidemment avec les codes des jeunes actuels, entre référence à Instagram, utilisation constante du portable… sans pour autant oublier le passé et notamment Randy Meeks ou encore un lieu culte du premier opus.

Scream se moque également de la saga, en « brisant » d’une certaine manière le quatrième mur, mais le résultat, inégal, ne permet aucunement au film de briller à ce sujet. Le film n’est pas parfait mais il relève bien le niveau après un Scream 3 plutôt bien troussé bien qu’inégal mais surtout après un Scream 4 plus que décevant.

On peut déplorer la faible présence, à l’écran, du trio originel composé de Sidney (Neve Campbell), Gale (Courteney Cox) et Dewey (David Arquette). La jeune génération est bien plus superficielle et les personnages sont très peu approfondis, malgré une bonne prestation de Melissa Barrera dans le rôle de Sam.

On retrouve également un autre personnage issu d’un précédent opus de la saga, mais nous ne vous en dirons pas plus… laissant cette photo parler pour nous !

Marley Shelton (“Sheriff Judy Hicks”) stars in Paramount Pictures and Spyglass Media Group’s « Scream. » © 2022 Par. Pics.

Enfin, le personnage de Ghostface est bien plus maladroit et semble bien plus faible que dans les précédents opus.

Plusieurs incohérences chronologiques ou scénaristiques gâchent un peu le spectacle mais globalement, on reste scotché devant certains meurtres bien mis en scène et par la prestation du trio originel.

On pourra apprécier certaines scènes particulièrement oppressantes et joliment réalisées, telles que celles de la voiture du shérif et de la cuisine. On ne vous en dit pas plus !

Pour en savoir plus sur la saga Scream en général, et sur Scream (2022) en particulier, vous pourrez aller visionner notre vidéo YouTube à ce sujet à compter de ce jeudi 20 janvier.

On vous recommande d’aller voir Scream, cinquième du nom, toujours dans les salles.

N.V

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Author

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.