18 juin 2024

On regarde quoi à la TV, du 4 au 10 septembre 2023 ?

0 0
Read Time:5 Minute, 22 Second

Tout le monde – ou presque ! – est désormais rentré, y compris les élèves. Les chaînes ont recommencé leur grille classique. Petite sélection.

Lundi 4 septembre

Alors qu’un garde est retrouvé mort, le juge Pierre de Lancre cherche à identifier le coupable. Morguy, de son côté, prend ses distances avec Jeannette et Catherine.

© Thierry LANGRO - Kwaï - FTV

© Thierry LANGRO – Kwaï – FTV

La minisérie Filles du feu continue son aventure, arès une première semaine à plus de 2 millions de téléspectateurs. Audacieuse, bien écrite et bien interprétée, Filles du feu est une oeuvre comme la France serait davantage en produire. De nombreux auteurs talentueux sont là… attendant leur tour.

France 2 – 21h10

Mardi 5 septembre

Chanteraide, surnommé Chaussette par ses camarades de bord, est oreille d’or au sien d’un sous-marin qui navigue à proximité de la Syrie. Il se retrouve alors malgré lui au coeur d’une mission particulièrement délicate…

Depuis À la poursuite d’Octobre rouge, film d’action avec Sean Connery et Denzel Washington sorti en 1990, on n’avait pas vu meilleur film dont l’action se déroule essentiellement au coeur d’un sous-marin. Intrigue prenante, mise en scène réaliste et épique à la fois, musique entraînante et distribution puissante font de ce Chant du loup l’un des meilleurs films français de ces 20 dernières années. Mention spéciale à François Civl, Reda Kateb et Omar Sy, qui crèvent littéralement l’écran. Antonin Baudry réussit l’exploit, pour son premier long-métrage, de proposer une leçon de cinéma grandiose et passionnante qui reste crédible.

M6 – 21h10

Mercredi 6 septembre

John Kimble est un excellent flic. Après avoir arrêté Cullen Crisp, un dangereux trafiquant de drogue, il doit chercher l’ex-femme de Crisp, qui s’est enfuie avec son fils. Après être parvenu à localiser l’école de l’enfant de Crisp, Kimble est contraint de se faire passer pour un instituteur dans l’école maternelle du petit pour retrouver sa mère. Toutefois habitué aux criminels de la pire espèce, Kimble n’est pas prêt pour affronter les enfants de sa classe…

Le film Un Flic à la maternelle, réalisé par le regretté Ivan Reitman, a plutôt bien vieilli. Les blagues font encore mouche et, si l’intrigue est particulièrement simpliste, on prend plaisir à voir l’ancien « Governator » jouer un flic dépassé face à une bande de gamins. Arnold Schwarzenegger est un acteur vraiment polyvalent et toujours charismatique, même dans les situations les plus grotesques. Pamela Reed et Linda Hunt, sont royales comme toujours.

Gulli – 21h05

Jeudi 7 septembre

La situation se complique pour l’équipe suite au fiasco de l’affaire Hassan. Cartwright prétend posséder une preuve de la mission en infiltration de l’agent Alan Black. Les ravisseurs d’Hassan, de leur côté, ne sont pas d’accord sur la suite des évènements.

© See-Saw Films, 60Forty Films, Apple TV+
© See-Saw Films, 60Forty Films, Apple TV+

La série continue de proposer une intrigue prenante et crédible, tandis que les personnages semblent plus jamais perdus. La mise en scène est particulièrement maîtrisée dans cet épisode 5 intitulé Fiasco. Le talent britannique à l’état pur, et un Gary Oldman toujours en grande forme. L’une des séries de l’année, évidemment dispo sur Canal+, qui continue de proposer des oeuvres fortes et addictives.

Canal+ – 21h10

Vendredi 8 septembre

Benjamin, âgé de 23 ans, effectue ss premiers pas d’interne dans le service d’un hôpital parisien dirigé par son père, le professeur Barois. Un soir, il commet une erreur, ce qui cause la mort d’un patient SDF. Abdel, un médecin et collègue de Benjamin, est sollicité par le jeune homme pour l’aider…

Étant médecin, Thomas Lilti connaît logiquement son sujet. Et en tant que réalisateur, il parvient, malgré le sujet délicat à traiter, à diriger ses comédiens sans jamais le faire surjouer ni proposer une intrigue larmoyante. La mise en scène, sobre, permet de prendre pleinement conscience des difficultés rencontrées par le personnel hospitalier. Et la récente pandémie n’a d’ailleurs qu’aggravé la situation… Un film aussi sincère, triste, et malgré tout porteur d’espoir, avec un Vincent Lacoste et un Reda Kateb en très grande forme.

France 5 – 21h05

Samedi 9 septembre

Après s’être disputé avec sa nouvelle compagne Juliette et avoir tenté de la rattraper sur une route de montagne en pleine tempête, Alexandre revient seul chez lui, ce qui surprend sa fille Lison. Le lendemain, le corps de Juliette est découvert. Bien vite, Lison défend son père face aux accusations de la policière venue le questionner.

© 2020 Move Movie / SND / C8 Films
© 2020 Move Movie / SND / C8 Films

Le Torrent s’impose comme un thriller montagnard particulièrement réussi, malgré une intrigue plutôt convenue. José Garcia confirme son talent pour le registre dramatique, des années après l’excellent thriller social le Couperet. Anne Le Ny prouve qu’elle est aussi à l’aise pour réaliser des thrillers que des comédies dramatiques. Un film vu en avant-première en 2022, avec un certain plaisir.

Canal+ – 21h05

Dimanche 10 septembre

En plein Paris, une soirée entre amie est prévue. Vincent, riche agent immobilier, vient frimer chez sa soeur Babou et son maire, Pierre. Claude, un ami de la famille, est également présent. Alors que tout ce petit monde attend Anna, la compagne enceinte de Vincent, ce dernier décide de dévoiler le prénom de l’enfant à naître. Choqué, Pierre avoue ne pas comprendre le choix de Vincent et d’Anna. Bien vite, la soirée dégénère…

© Pathé

Que ce soit au théâtre ou au cinéma, le Prénom est une oeuvre comique qui aura très vite marqué les esprits. Le film, sorti en 2012, est instantanément devenu un classique des comédies français, aux côtés du Corniaud, du Dîner de cons ou de la Chèvre. Évidemment, après une décennie, le principal twist de l’intrigue est relativement connu du grand public, mais ce n’est pas la destination qui compte, mais bel et bien le voyage, lors du visionnage du Prénom. Les dialogues sont un pur régal et la distribution, au firmament artistique. Mention spéciale à la regrettée Valérie Benguigui, parfaite dans son rôle de femme impliquée mais lasse, ainsi qu’à Patrick Bruel, odieux en égocentrique patenté et à Guillaume de Tonquédec, tout en subtilité. La mise en scène reste très théâtrale et manque de rythme, mais cela ne gâche en rien le plaisir de visionnage. Pour avoir vu cette pépite au mois s 5 fois, le plaisir reste intact. Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte sont de vrais génies, et l’on comprend aisément que le cinéma français leur ouvre enfin grand ses portes. Une reconnaissance enfin méritée !

W9 – 21h05

Et vous, qu’avez-vous prévu de regarder cette semaine ? Dites-le nous dans les commentaires.

N.V

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Author

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.