Et d'ici là… surveillez vos écrans !

The Head sur Canal+ : petits meurtres en Antarctique !

4 min read
Katharine O'Donnelly as Maggie Mitchell, Tomohisa Yamashita as Aki, Sandra Andreis as Ebba Ullman, Álvaro Morte as Ramon Série étrangère 2020 2019:08:22 © 2020 HBO Asia, Hulu, The MediaPro Studio Jacques Mezger Photo numérique HBO Canal+Séries

Katharine O'Donnelly as Maggie Mitchell, Tomohisa Yamashita as Aki, Sandra Andreis as Ebba Ullman, Álvaro Morte as Ramon Série étrangère 2020 2019:08:22 © 2020 HBO Asia, Hulu, The MediaPro Studio Jacques Mezger Photo numérique HBO Canal+Séries

Un petit groupe de personnes coupé du reste du monde en plein Antarctique est victime d’une succession de drames. The Head, thriller polaire, vient de débuter sa diffusion sur Canal+. On a rencontré Richard Sammel, l’un de acteurs principaux, pour parler de cette nouvelle série.

Diffusion : Canal+, 21h

Saison : 1 (en cours de diffusion depuis le 24 septembre)

Avec : Álvaro Morte, Alexandra Willaume, Laura Bach, Richard Sammel…

L’histoire

En plein coeur de l’Antarctique, une station de recherches accueille scientifiques et techniciens été comme hiver. Le groupe estival arrive et constate qu’un drame s’est noué au sein de l’équipe d’hiver. Les rares survivants sont alors pris en charge par la nouvelle équipe et une longue et éprouvante enquête commence…

Bande-annonce officielle

© Canal+

L’avis de la rédaction

Un groupe isolé dans un lieu reculé confronté à un ennemi qui cause de lourdes pertes, c’est assez commun dans le monde fictionnel, qu’il soit littéraire, cinématographique ou sériel, d’Alien à The Thing en passant par Lost, Harper’s Island ou bien encore Dix petits nègres. Un parti pris scénaristique qui privilégie le traitement en profondeur de quelques personnages plutôt que d’avoir bien plus de personnages traités de manière plus superficielle.

Ce genre de scénario implique que les morts se succèdent, façon Agatha Christie.

Alexandre Willaume as Johan
© 2020 HBO Asia, Hulu, The MediaPro Studio
Jacques Mezger
Photo numérique
HBO
Canal+Séries

L’origine peut être un monstre (comme dans The Thing) ou plus prosaïquement un être humain qui commet des meurtres, comme c’est le cas dans Dix petits Nègres, Harper’s Island… Qu’en est-il dans The Head ? Vous le saurez en regardant la série, dont le pilote est d’ailleurs offert en ce moment par Canal+ en suivant ce lien !

Quoi qu’il en soit, The Head, série à l’atmosphère glaciale, repose sur plusieurs piliers qui garantissent sa qualité : son cast, son scénario et ses décors.

Un cast international

Du côté du cast, on a des acteurs internationaux et confirmés ; les plus connus étant sans nul doute Álvaro Morte (le Professeur dans la Casa de Papel) et Richard Sammel (Un Village français, Inglourious Basterds, Taxi).

Les personnages sont très travaillés et chacun d’eux possède une part de mystère qui le rend étrange, voire coupable. Et les témoignages des survivants ne sont pas à prendre pour vérité absolue, comme le confirme Richard Sammel dans l’interview réalisée par nos soins.

© La Caverne du Sériephile – 2020

Un scénario malin

Le scénario est, comme dans tout bon thriller, plein de faux-semblants et de rebondissements. Ne croyez surtout pas ce que vous voyez ou croyez voir. Il faut aller plus loin que ce qui est simplement visible à l’écran ou dans les paroles des personnages, d’autant que la trame n’est pas linéaire, mais se déroule sur 2 temporalités.

Sandra Andreis as Ebba Ullman, Richard Sammel as Erik Osterland, Amelia Hoy as Heather Blake
© 2020 HBO Asia, Hulu, The MediaPro Studio
Photo numérique
HBO
Canal+Séries

La première est celle du présent, dans laquelle une survivante est interrogée et l’enquête se déroule. Grâce à cette première temporalité, on retourne vivre les évènements dans le passé. Cette alternance présent & passé donne un rythme intéressant à la série.

On évoquait tout à l’heure The Thing, le classique SF horrifique de John Carpenter avec Kurt Russell et Richard Masur sorti en 1982. La série lui rend un petit hommage dans son pilote…

Un environnement réaliste

L’atmosphère oppressante doit beaucoup aux décors et effets spéciaux de la série. On a vraiment l’impression que les personnages sont coincés en pleine zone glaciale alors que le tournage a eu lieu à Tenerife, soit l’endroit le plus chaud sur la Terre, qui plus est en plein été ! La magie du cinéma et des séries TV…

De fait, lorsque Canal+ laisse sous-entendre que la série The Head est son événement sériephile de rentrée, on peut vous dire que c’est bel et bien la vérité, au vu des premiers épisodes très prometteurs…

Note de la rédaction : 4.5/5

N.V

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.