Et d'ici là… surveillez vos écrans !

Des : le sanglant parcours d’un tueur en série britannique (4.25/5)

3 min read
®-New-Pictures-and-all3media-international

®-New-Pictures-and-all3media-international

David Tennant est un acteur habité par tous ses rôles, qu’il s’agisse d’un personnage léger (comme le Dixième Docteur dans Docteur Who) ou d’un personnage plus sérieux (comme dans Broadchurch et Des). Dans cette minisérie britannique qu’est Des, il est habillé et coiffé comme le véritable tueur en série, mais possède, en prime, des mimiques absolument saisissantes. Un comparatif des photos de David Tennant et du véritable tueur en série mises côte à côte, est véritablement un choc.

Note série : 4.25/5

Note Blu-ray : 3.5/5

Au début des années 80, des habitants d’un petit village signalèrent une odeur pestilentielle venant d’égoûts à proximité de chez eux. Un cadavre est alors retrouvé dans lesdits égoûts et, bien vite, l’un des voisins, Dennis Nilsen, est soupçonné. Quelques minutes plus tard, il avoue d’autres crimes aux enquêteurs venus l’interroger…

®-New-Pictures-and-all3media-international

L’affaire avait fait grand-bruit au Royaume-Uni en 1983, en particulier car le tueur – qui se surnommait lui-même Des – avait commencé son macabre parcours depuis plus d’une dizaine d’années et peu après avoir quitté un emploi de policier.

Au fil des interrogatoires, Des a reconnu le meurtre de 15 personnes. Bien vite, les inspecteurs constatent que le profil des victimes est toujours identique : de jeunes hommes désœuvrés, solitaires et gays, que Des draguait dans des bars avant de les attirer chez lui puis de les tuer. Pire que tout, les inspecteurs apprennent également que Des a des tendances nécrophiles

Capture d’écran Twitter du compte ITV

La minisérie, diffusée à l’automne 2020 sur ITV, adopte 3 points de vue : Des, l’inspecteur chargé de l’interroger et un journaliste qui souhaite écrire la biographie du tueur en série. Même si Daniel Mays et Jason Watkins ne déméritent pas, c’est toutefois David Tennant, terrifiant et parfait dans son rôle du tueur en série, qui crève l’écran.

Certains choix artistiques et scénaristiques peuvent interroger, mais le format de 3 épisodes ne permet pas de réellement creuser certains aspects. Il est à noter que Des fait partie d’une « anthologie » britannique consacrée aux grandes affaires criminelles.

La minisérie, glaçante, n’avait, jusque-là, pas eu les honneurs d’une belle visibilité en France et, fort heureusement, début 2021, ESC Éditions – l’éditeur qui monte depuis quelque temps ! -répare ainsi cette injustice dans des éditions DVD et Blu-ray tout à fait correctes. L’image, poisseuse à souhait, retranscrit parfaitement l’ambiance glauque de l’affaire criminelle. Le son est discret, y compris dans ses ambiances.

On vous recommande cette minisérie, même si elle est très sombre et loin d’être joyeuse !

N.V

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.