18 juin 2024

On regarde quoi à la TV, du 23 au 29 janvier 2023 ?

0 0
Read Time:6 Minute, 15 Second

Qui dit nouvelle semaine, dit nouvelle sélection, avec une nouvelle série, le retour d’une série culte sous forme de téléfilm ou encore un thriller mésestimé. On fait le point.

Lundi 23 janvier

Un champion de ski, Boris Arnoux, est enfin de retour au village après avoir rempoté une course de descente internationale. Pendant que la fête en son honneur, organisée à l‘hôtel Isba, bat son plein, Boris ignore qu’une caravane brûle dans les parages. Un mort est retrouvé calciné avec, à ses côtés, une certaine somme d’argent liquide. Émilie Karras, jeune gendarme originaire des Clairies, est chargée d’enquêter en compagnie du major Servoz. Cela ne sera pas sans conséquence…

© Macondo films

Tel est, en quelques lignes, le pitch de Piste noire, la nouvelle minisérie diffusée dès ce lundi sur France 2.

Nous sommes en plein hiver et c’est donc le moment opportun de découvrir une série se déroulant dans une station de ski. Piste noire est une série policière plutôt intéressante grâce à une intrigue pleine de rebondissements et à un duo de comédiens attachants : Thibault de Montalembert (Dix pour cent et VF de Hugh Grant) et Constance Labbé (Joyeuse retraite !, l’Embarras du choix) sont très crédibles en policiers chargés d’enquêter et de mettre au jour les secrets les plus inavouables des habitants des résidents de l’Isba…

© Macondo films

La mise en scène reste classique mais l’essentiel est ailleurs. Et puis les décors valent à eux seuls le visionnage de Piste noire, et ça, c’est déjà pas mal.

France 2 – 21h10

Mardi 24 janvier

Jean-Claude, commercial magouilleur depuis des années, est finalement licencié de Geugène Électro Stim. Hervé, délégué syndical acharné et ami de Jean-Claude, est chargé de l’aider à « faire ses cartons ». Ensemble, ils vont se remémorer des souvenirs et les 20 ans et quelques de boîte en compagnie de Jean-Guy, Philippe ou encore Fred.

Sitcom culte diffusée sur M6 au début des années 2000, Caméra Café a fait les beaux jours de la petite chaîne qui montait, à l’époque. Série très drôle, à la réalisation minimaliste axée sur un seul plan fixe mais aux dialogues mordants, la sitcom bénéficiait également d’une jolie distribution, de Bruno Solo à Yvan Le Bolloc’h en passant par Alain Bouzigues ou encore Armelle. Les sujets traités à l’époque étaient d’actualité et le sont encore maintenant, hélas : le harcèlement au travail, le mépris des clients, les mmesquineries entre collègues ou encore le harcèlement sexuel.

Bande-annonce

© CALT/M6

Mais le téléfilm anniversaire des 20 ans, en prenant en compte les souvenirs des deux amis, s’empare des faits d’actualité – tristes ou plus joyeux ! – que la France a connus depuis la fin de la sitcom : les Gilets jaunes, l’élection de François Hollande ou encore l’affaire DSK… Personne ne sera épargné ! Revoir Bruno Solo aborder ses chemisettes et cravates atypiques est un pur régal ! Le téléfilm est bien, même si certaines blagues ont parfois tendance à s’essouffler et que le rythme est parfois bancal ; Caméra Café puisant sa force dans son format court !

M6 – 21h10

Mercredi 25 janvier

Quelques années après avoir participé à un escapade game plus mortel qu’attendu, Pauline, Vlad, Steph et Hélène se retrouvent pour assister l’enterrement de Burel, tandis que Thomas, lui, croupit en prison. Après avoir entendu des bruits suspects, le groupe d’amis se retrouve à nouveau coincé dans un piège mortel.

Après Escape, premier téléfilm plus que dispensable malgré quelques bonnes idées, c’est reparti pour Escape 2, nouvel opus hélas tout aussi dispensable. À noter que le premier opus, diffusé en 2021, sera rediffusé ce mercredi en seconde partie de soirée. Lannick Gautry joue toujours, de manière très crédible, le bellâtre dénué de réflexion tandis que Barbara Cabrita, quant à elle, n’a toujours pas pris de cours de comédie. L’alchimie entre les personnages est bonne mais les choix desdits personnages ainsi que les pièces sont plus ridicules qu’effrayants, sans parler d’un dénouement surprenant mais pas du tout effrayant. Dommage !

W9 – 21h05

Jeudi 26 janvier

Les Mayas l’avaient prédit : la fin du monde était proche, en 2012. En quelques heures, des catastrophes ont lieu un peu partout dans le monde. Jackson Curtis, en voyage avec se enfants dans le Parc de Yellowstone, risque alors sa vie pour tenter de les sauver.

© Sony Pictures

2012 est l’un des meilleurs films catastrophe récents, avec Greenland – le dernier refuge. John Cusack est parfait en bon père de famille prêt à tous les sacrifices. C’est l’un de ses derniers grands rôles, hélas, puis qu’il a, peu après, tourné quasi-exclusivement dans des navets, alors même qu’il avait à son actif de très bons films tels que High Fidelity, Identity et le Maître du jeu. Amanda Peet, Patrick Bauchau, Thandie Newton ou encore Chiwetel Ejiofor, sont efficaces, enjoués et crédibles. Côté réalisation et effets spéciaux, Roland Emmerich assure le spectacle et, même si ce n’est pas toujours fin, le film se regarde toujours aussi bien. Un plaisir coupable bien agréable et prenant à souhait !

France 3 – 21h10

Vendredi 27 janvier

Ben apprend que sa femme le trompe. Déjà dévasté par cette terrible nouvelle, il apprend dans la foulée qu’elle demande le divorce. Au cours d’un cercle de paroles de divorcés, il retrouve alors Patrick, une ancienne connaissance qui lui propose de venir habiter dans sa sublime villa. Aidés par Albane, une organisatrice de mariage plutôt excentrique et récemment divorcée, ils vont monter un club de… divorcés !

Michaël Youn, s’il est bon comédien, se révèle encore mieux en tant que réalisateur. Vive la France, de et avec lui-même et José Garcia ainsi qu’Isabelle Funaro, sa femme, était déjà un sommet de la comédie française réussie. Dans Divorce Club, les blagues fusent, les répliques sont cinglantes et on ne s’ennuie pas un instant. À l’instar de la Bande à Fifi, Michaël Youn propose assez souvent des films sincères faits avec le coeur. Ici, il s’est entouré de comédiens talentueux, excentriques et passionnés, à commencer par Arnaud Ducret, Audrey Fleurot, François-Xavier Demaison et Youssef Hajdi. Un film sur l’amour, l’amitié mais également le don de soi…

M6 – 21h10

Samedi 28 janvier

La femme du fin limier Columbo remporte une croisière pour deux. Peu après le départ, une chanteuse est assassinée. Elle est la victime d’un complot ourdi par un riche homme d’affaires.

Eaux troubles est, sans constat, l’un des meilleurs épisodes de la série Columbo. Peter Falk y affronte avec brio un Robert Vaughn retors à souhait, et Dean Stockwell y apparaît également dans un rôle à contre-emploi de celui qu’il tenait dans Code Quantum. Le scénario, malin, dispose de plusieurs rebondissements très intéressants eu le fait que l’intrigue se déroule essentiellement dans un huis-clos apporte une fraîcheur côté mise en scène. Un très bon épisode, incontournable pour le amateurs du Lieutenant Columbo comme pour ceux des série s policières de très grande qualité.

TMC – 21h10

Dimanche 29 janvier

Jack, enquêteur proche de la retraite, se retrouve confronté au meurtre violent et sordide d’une petite fille en plein coeur du Nevada. Il décide de faire la promesse à la mère, éplorée, de retrouver le coupable. Bien vite, un coupable est retrouvé…

© Warner Bros.

Film de Sean Penn complètement passé inaperçu en salles comme depuis, The Pledge est un thriller aussi angoissant qu’efficace, porté par un Jack Nicholson très impliqué, une Helen Mirren flamboyante et un Aaron Eckhart plus que surprenant. Un thriller habile, bien monté et extrêmement suffoquant.

Arte – 20h55

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Author

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.