19 juin 2024

Florence Foresti se livre et « ça fait Désordres », sur Canal+

0 0
Read Time:2 Minute, 17 Second

L’humoriste, bien connue pour ses one-woman shows en solo depuis le début des années 2000 puis pour ses apparitions souvent fugaces mais drôles dans Bref., la Flamme ou encore dans les sketchs du Palmashow, ne s’était pour autant jamais vraiment livré sur sa vie, ses déboires et son rapport à la célébrité Jusqu’à Désordres, en octobre sur Canal+, série dans laquelle l’humoriste va jusqu’à aborder la dépression.

Note : 4.5/10

Souvent cantonnée à des rôles inconsistants ou à des films carrément navrants au cinéma, Florence Foresti a rarement réussi à se faire un nom au cinéma. Il faut dire qu’entre Détrompez-vous, Hollywoo ou King Guillaume… ses choix de carrière sur grand écran ont été plutôt moyens et pas forcément attirants pour le public, qu’il soit ou non habitué à l’humoriste. Elle a donc décidé de prendre le taureau par les cornes avec Désordres, une série écrite et réalisée par ses soins. On y apprend beaucoup sur sa vie de tous les jours, ses petits tracas, son chien et sa vie de mère célibataire débordée. Bref, un vrai désordre !

L’enfer vu par Foresti

En réalité, cette autofiction n’est bien évidemment pas la « vraie vie » de l’humoriste, mais on comprend que certaines situations sont bien réelles, mais si c’est rarement abordé avec finesse. La femme de ménage elle-même de Florence Foresti joue dans la série son propre rôle. Oui, certaines scènes sont cocasses, comme lorsque Florence Foresti se retrouve noyée sous les cartons lors de son emménagement, qu’elle croise le chemin du personnage incarné par Audrey Lamy ou lorsqu’elle se lance dans des tentatives malheureuses de retrouver l’âme soeur.

© COMME UNE GRANDE/ICONOCLAST

Mais tout cela finit par être un poil rébarbatif et finalement, Florence Foresti ne semble plus faire que du Foresti, sans inventivité aucune. En fait, Désordres aurait dû réduite à 4 voire 6 épisodes sur les 8 que comporte la série.

La série aurait gagné à être plus mordante et bien moins autocentrée car oui, on a bien compris que c’était une série sur Florence Foresti, mais il n’y a pas assez de consistance scénaristique pour tenir sur les 8 épisodes de la série et ça, c’est franchement dommage. La série fait irrémédiablement penser à la meilleure version de moi-même, série imaginée par Blanche Gardin, pépite diffusée sur Canal+ à l’hiver dernier, ou même à After Life, du génie Ricky Gervais, qui peut aussi se voir comme une autofiction et qui est, elle, dispo sur Netflix.

En bref, avec Désordres, Florence Foresti loupe le coche et ce retour raté sur le petit écran pour l’humoriste prouve que tout le monde ne peut pas tout faire.

La série est à voir sur Canal+ et myCANAL depuis le 3 octobre dernier.

N.V

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Author

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.