R.I.P, l’esprit Canal. Envolé, l’humour décalé des Guignols de l’info.

Rebaptisées simplement les Guignols, ces marionnettes en latex faisaient leur grand retour à la TV, hier, lundi 14 décembre, après 6 mois d’absence.

Un temps menacées par Bolloré, le nouveau Grand Manitou de la chaîne cryptée, les marionnettes en latex étaient attendues au tournant : nouvelle équipe à l’écriture, changement de décor, mise « au placard » du présentateur PPD…

Et autant dire que la chute a été rude.

PPD n’a plus qu’un rôle secondaire et il partage son temps de présence à l’antenne avec Elise Lucet et David Pujadas : ce qui aurait pu être un belle idée est en fait une balle dans le pied tant le personnage d’Elise Lucet est mal joué et la voix, pas du tout raccord avec celle de la vraie journaliste.

Le seul point positif sont que ces nouveaux Guignols agissent au sein d’une rédaction et donc, en quelque sorte, montrent aux spectateurs l’envers du décor.

Principe assez original mais intenable sur la durée…

Fades et mous sont 2 qualificatifs parfaits pour les deux présentateurs lambdas (photo ci-dessous) aperçus hier et qui devraient être récurrents, d’après certaines sources.

© Canal+ - 14 décembre 2015
© Canal+ – 14 décembre 2015

Si, dès le départ, l’humour des auteurs ne fait pas rire, c’est mauvais signe.

Pour tout vous dire, je n’ai esquissé qu’un sourire, à un moment donné, et c’est tout.

Twitter est encore plus lapidaire que la plupart des médias et beaucoup de gens, également, n’ont pas apprécié le retard du programme (presque 5 minutes !) ainsi que son passage en crypté.

Non, franchement ici, nous croyons bel et bien que les Guignols sont définitivement morts et ce qui est dommage, c’est que finalement, ils auraient mieux fait de disparaître sur « une bonne impression », en milieu d’année, plutôt que de continuer et de tirer sur une ficelle déjà usée…