Et d'ici là… surveillez vos écrans !

François Bureloup, d’un rire à l’autre

3 min read
2 juillet

 

Il existe des comédiens, pétris de talent, présents dans de nombreux films ou séries « bankables » dont on retient facilement le visage et moins le nom. François Bureloup est injustement de ceux-là.

Depuis toujours, ce comédien est spécialisé dans l’humour. Grinçant, mordant ou noir, peu importe, mais en tout cas, un humour percutant !

One-man François

Après des débuts remarqués grâce à son one-man show, il enchaîne les pubs (CIC, Maille, Fiat, Gaz de France…) et les spots de pub radio (Sony, Seat, Peugeot).

Comédien éclectique, il a obtenu des rôles plus ou moins importants dans Intouchables, la Vache (petit rôle savoureux d’employé de mairie), Banlieue 13 Ultimatum, La Rafle…Il a aussi tourné dans quelques navets comme le dernier et très dispensable des Visiteurs.

Il a beaucoup marqué les esprits avec un très beau rôle dans Bowling, face à Catherine Frot, Firmine Richard, Laurence Arné ou bien encore Florence Mestais, jeune comédienne qu’on admire, ici, dans la Caverne du Sériephile.

Il a également réalisé une belle prestation dans le Mozart des Pickpockets, formidable court-métrage multi-récompensé. Une oeuvre fulgurante de Philippe Pollet-Villard, réalisateur et écrivain qui n’est pas parvenu à percer malgré ce beau succès, semble t-il, et c’est fort dommage.

François Bureloup a de plus en plus de beaux rôles ces derniers temps; c’est tant mieux et en même temps, fort logique. Surtout, cela lui permet d’être encore plus mis en avant et enfin reconnu à sa juste valeur.

Et, au crépuscule des années 2000, il tourne série sur série : les beaux mecs, Diane femme flic, Caméra café la boîte du dessus, Fais pas ci, fais pas ça, Reporters (dans laquelle il a particulièrement touché l’auteur de cet article)…

Chérif, fais-moi peur !

Il y a maintenant 4 ans, il obtient le rôle récurrent d’un flic débonnaire, un genre de sergent Garcia plus malin qu’il n’y paraît et il ne démérite pas du tout face à ses partenaires de jeu, Abdelhafid Metalsi, Carole Bianic ou bien encore Greg Germain. Cette nouvelle série d’alors, c’est Chérif.

Depuis, Chérif a conquis le coeur des téléspectateurs exigeants de France Télévisions les audiences et les retours du public parlent d’eux-mêmes ! La qualité est au rendez-vous, tant par ses intrigues, ses dialogues que par son casting.

Véritable apport humoristique pour la série, François Bureloup clôt les prologues avec de délicieuses blagues, au grand dam des victimes de chaque épisode mais aussi de ses collègues OPJ. Ses dialogues avec Chérif sont très drôles et ceux avec son collègue médecin-légiste Dejax (incarné par Vincent Primault, également créateur d’In America), encore meilleurs. Et la scène du pop-corn, en saison 4, est absolument irrésistible.

La Caverne du Sériephile plaint sincèrement Gaby (incarné par James Gonin), jeune recrue du commissariat, pour la saison à venir…

Le comediano del rezo socio

Adepte des réseaux sociaux, il s’est lancé un défi qu’il relève avec brio, en postant des vidéos d’impros dans lesquelles il se met en situation, au téléphone…

Dans ses vidéos courtes mais drôles, il évoque l’actualité souvent triste, la politique…et tout le monde y passe(ra), très certainement.

Sa chaîne officielle, sur laquelle vous pouvez retrouver toutes lesdites vidéos, est ici.

Notre vidéo préférée, à la rédaction, est l’impro 4, visible .

Notre second coup de coeur, l’impro 5, est .

Nous lui souhaitons une belle et longue continuation de carrière, ainsi qu’une bonne reprise de Chérif, dont le tournage de la saison 5 va bientôt débuter…

Enfin, pour visiter le site officiel de ce chouette comédien, c’est ici.

N.V

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.