Dix pour cent : la saison jubilatoire !

Dix pour cent : la saison jubilatoire !

Diffusion : France 2, tous les mercredis depuis le 19 avril, à 20h50.

Saison : 2 (en cours de diffusion).

Avec : Camille Cottin, Fanny Sidney, Stéfi Celma, Grégory Montel…

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore cette série française, un petit rappel est donc nécessaire.

La première saison, diffusée à l’automne 2015, avait réalisé un très beau score, bluffant en outre public comme critiques malgré un sujet peu évident à traiter.

Agents d’artistes ?

D’habitude, les séries se contentent de recycler les choses qui marchent, comme les séries policières.

On peut faire de l’excellent avec un thème pourtant archi-connu (c’est le cas de Chérif ou Candice Renoir).

On peut aussi faire de l’inédit de très haute tenue. C’est le cas ici.

Rares sont en effet les séries avec ce genre de thème et surtout, parlant de ce secteur d’activité. D’ailleurs, le métier d’agent artistique est très souvent méconnu du grand public.

Dix pour cent est une série sur l’envers du décor du milieu du cinéma et des séries, côté agences d’artistes.

Toutes les stars sont suivies et gérées par des femmes et des hommes, dans l’ombre, ce qui leur permet de se concentrer sur leur travail et non sur tous les tracas du quotidien.

La saison 1 a vu se succéder de grands noms du cinéma comme Audrey Fleurot, François Berléand, Nathalie Baye ou bien encore Cécile de France. La saison 2 gravit une marche supplémentaire. On pourrait croire que la seule force de la série est la présence de guests mais finalement, pas tant que ça : ce sont surtout le casting principal et les dialogues ciselés qui font mouche.

Basée sur l’expérience de Dominique Besnehard, ex-plus grand agent d’artiste français devenu comédien (le recruteur dans le film du Palmashow, c’est lui), la série a surtout été créée par Fanny Herrero, jeune auteure qui monte, qui monte…et dont le talent se confirme au fur et à mesure que la saison 2 déroule ses intrigues.

Un casting qui brille de mille feux

La série s’articule principalement autour des membres principaux de l’agence, incarnés par Camille Cottin (la Connasse de Canal+), Thibault de Montalembert (notamment VF de Hugh Grant), Fanny Sidney (Hard), Grégory Montel (exceptionnel dans Loin de chez nous) et Liliane Rovère (les Cinq Dernières Minutes).

Camille Cottin interprète à merveille son rôle de peste et Thibault de Montalembert assure toujours autant le spectacle. La jeune secrétaire, incarnée avec grâce par Stéfi Celma, prend du « galon » et devient un personnage de premier plan, pour notre plus grand bonheur. On retrouve également d’autres personnages de la première saison, comme celui incarné par Ophélia Kolb.

Parmi les guests présents cette année, on peut noter les prestations remarquables d’Isabelle Adjani, Virginie Efira et, plus surprenant, de Julien Doré. Bien sûr, le meilleur guest, selon nous, reste Fabrice Luchini, absolument grandiose dans l’épisode diffusé le 19 avril.

Enfin, il est à noter que le nouvel investisseur de l’agence – et accessoirement ancien camarade d’Andréa – est vraiment intrigant et troublant : que cherche t-il réellement ? Les agents voient d’ailleurs son arrivée d’un très mauvais oeil, car l’avenir de l’agence ASK pourrait se retrouver compromis…

Le personnage, sombre à souhait, est interprété avec détermination par le jeune Assaad Bouab, dont l’expérience parle pour lui : on a pu le voir dans Homeland, Queen of the desert, Braquo…Il est, très nettement, l’un des nouveaux atouts de la série.

punchlines.com

Comme nous le disions tout à l’heure, la série repose essentiellement sur les dialogues soignés et le scénario très bien écrit.

Citer ici les dialogues et ainsi, spoiler telle ou telle scène, serait absurde et déplacé. Mais sachez que la série est réellement travaillée et que, contrairement à la majorité des séries de comédie actuelles, les blagues et piques sont vraiment drôles, voire jubilatoires. Les guests, malgré l’étendue de leur talent, ne parviennent jamais à éclipser les agents artistiques et leurs piques bien senties.

Malgré un season premiere bien trop focalisé sur le couple-star Virginie Efira/Ramzy Bedia et manquant de dynamisme, la saison 2 repart sur les chapeaux de roue avec un deuxième épisode absolument hilarant.

On sent que Fanny Herrero a pris un sacré soin à l’écriture de cette série et de ses dialogues. C’est d’ailleurs assez injuste que son travail ne soit pas assez mis en valeur dans les médias, d’autant plus quand on sait l’expérience dont dispose cette auteure.

En effet, elle a travaillé sur de nombreuses pépites comme les Bleus, premiers pas dans la police (avec Nicolas Gob), Fais pas ci, Fais pas ça ou bien encore Un Village français (avec Thierry Godard et Richard Sammel). Une plume ciselée au service de la crème de la crème des séries.

Vu les audiences de la saison 1 et de celle d’hier soir, il est hautement probable que la saison 3 voie bel et bien le jour et c’est tant mieux. Ces agents nous manqueraient trop…Il faudra cependant veiller à ce que le scénario soit dans la même veine et que la série ne se transforme pas en un défilé de stars sans histoire derrière.

Nous faisons confiance à Fanny Herrero et à toute l’équipe pour continuer dans la voie ouverte par ces deux premières saisons…

La série est, à bien des égards, une bouffée d’air frais dans le petit monde de la télévision française et devient peu à peu, un incontournable télévisuel français.

Mercredi prochain, vous savez que qu’il vous reste à faire. 4 épisodes sont encore à diffuser et vous pouvez, en tout cas, vous jeter sur le replay des deux précédents sur pluzz.fr

 

N.V

 

Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Read also x