29 mai 2024
© Wolfgang Ennenbach / Focus Features

À l’intérieur : Willem Dafoe fait face à la folie, maintenant en salles !

0 0
Read Time:2 Minute, 27 Second

Connu pour ses rôles puissants et particulièrement éprouvants, Willem Dafoe fait partie des acteurs capables de transcender un film rien que grâce à sa prestation. Dans À l’intérieur, film découvert en avril lors de Reims Polar et en salles depuis ce 1er novembre, il incarne un cambrioleur coincé dans un penthouse. Critique.

Note : 8/10

Habitué aux rôles particulièrement éprouvants, Willem Dafoe possède une carrière longue de quatre décennies, entre films exigeants (les Rues de feu, Platoon, Mississippi Burning, le Patient Anglais) et films plus grand public (Spider-Man, xXx2 : the next level). Souvent très impliqué dans ses rôles, il donne régulièrement, à ses personnages, une consistance particulièrement savoureuse. Ce mercredi 1er novembre sort, dans les salles, un film réalisé par Vassilis Katsoupis et distribué par l’Atelier Distribution, sobrement intitulé À l’intérieur, et Inside en VO.

Bande-annonce

© Focus Features

Willem Dafoe y incarne Nemo, un cambrioleur d’un certain âge qui, malgré son expérience, se retrouve coincé dans un superbe penthouse ultra-moderne et gigantesque appartenant à un riche homme d’affaires.

© Wolfgang Ennenbach / Focus Features

Après avoir découvert que son commanditaire ne répond plus à son appel à l’aide, Nemo cherche alors à s’échapper de cette prison dorée. Bien vite, il se met à espionner les autres habitants de l’immeuble grâce aux caméras d surveillance, et aussi à profiter des avantages fournis par le penthouse. avant de commencer à sombrer dans la folie… Parviendra-t-il à s’en sortir ? Car oui, il est coincé au propre comme au figuré… et nous avec !

Le film, présenté lors de l’édition 2023 de Reims Polar, avait fait sensation, en avril dernier. Il faut dire que ce huis clos est aussi étouffant que remarquablement interprété par Willem Dafoe. Le scénario, particulièrement malin bien que simpliste en apparence, permet de montrer qu’on peut se sentir prisonnier mais en ayant tout le confort possible.

© Wolfgang Ennenbach / Focus Features

La musique, utilisée avec parcimonie, est également un gimmick récurrent durant plusieurs scènes, apportant un humour bienvenu et permettant aux spectateurs de relâcher un peu la pression.

Willem Dafoe, s’il n’est pas le seul acteur de la distribution, vampirise tout le film et attire toute l’attention. C’est à la fois une force et une faiblesse du film, et les claustrophobes seront sans nul doute particulièrement sensibles à la mise en scène qui, bien que très sobre, n’aide pas à prendre du recul. Les effets spéciaux sont limités au strict minimum, et cela fait plaisir de voir un film avant tout pour ses qualités intrinsèques.

Le film, distribué en France par l’Atelier Distribution depuis ce mercredi 1er novembre, dans toutes les bonnes salles de cinéma, possède de belles qualités qui prouvent qu’on peut réaliser un très bon film aussi prenant qu’intelligent en ayant relativement peu de moyens et avec une seule unité de lieu, et qu’un excellent acteur permet souvent des miracles. C’est aussi ça, le cinéma…

Irez-vous voir le film ? DItes-le nous dans les commentaires.

N.V

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

About Author

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.